La Tutelle

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé élabore, met en œuvre, suit et coordonne les politiques, stratégies et programmes nationaux relatifs au commerce et à la promotion du secteur privé. A ce titre, il est responsable notamment de :

 

  • l'élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la politique commerciale ;
  • la coordination de la politique du Gouvernement en matière de commerce et promotion du secteur privé ;
  • l’harmonisation de la législation commerciale nigérienne avec celles des organisations d’intégration économique régionale et des Traités et Conventions Internationaux ;
  • la gestion de la coopération commerciale bilatérale, régionale, multilatérale, notamment la mise en œuvre des Accords de l’OMC, de l’UEMOA, de la CEDEAO, de l’OHADA et de l’OCI ;
  • la coordination de la gestion des relations commerciales extérieures de la République du Niger ;
  • la participation du Niger aux sessions des commissions mixtes et des grands foras économiques et commerciaux ;
  • la réalisation d’actions, études ou recherches nécessaires au développement du commerce, à la garantie d’une bonne concurrence et à la compétitivité y compris les actions de promotion;
  • la promotion du commerce intérieur et du commerce extérieur ;
  • la lutte contre la fraude, en rapport avec les autres ministres concernés ;
  • la protection des consommateurs, en liaison avec les autres ministres.
siège UMOCIR Niger

Afin d'utiliser le Cadre intégré comme mécanisme d'intégration du commerce dans sa stratégie de développement, et s’intégrer davantage dans l'économie mondiale, le gouvernement du Niger a formulé en 2003 une demande de participation au processus. La requête a obtenu un avis favorable à la fin 2005 et en 2006 l’EDIC qui constitue la charpente du CIR a été lancée. Validée en 2008, sa matrice a été adoptée par le gouvernement en 2010.

Dans le cadre de la mise en œuvre du CIR au Niger, un cadre institutionnel chargé de sa coordination a été mis en place. Il comprend :

  • le Comité Directeur National qui regroupe l'essentiel des parties prenantes au Programme (administration, secteur privé, société civile, syndicats...) ;
  • le Facilitateur des donateurs ;
  • les Points Focaux ;
  • l'Unité de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé (UMOCIR).

L’Unité de Mise en Œuvre du projet (UMOCIR), créée en janvier 2012, est dirigée par un Coordonnateur National, appuyé des Experts (Gestionnaire Technique du projet sésame, Suivi Evaluation et Politique Commerciale), une Responsable financière, une Assistante Administrative et deux Chauffeurs coursiers.

La mise en œuvre du CIR au Niger se base sur les actions retenues dans la matrice d'actions prioritaires de l'Etude Diagnostique pour l'Intégration Commerciale (EDIC)

Ainsi sous la dénomination CIR, les Arrangements Nationaux de Mise en Œuvre (ANMO) ont été mis en place et le Niger a mis en œuvre deux projets à savoir :

1.    Un projet de Catégorie 1 intitulé " Programme d’Appui au Cadre Intégré du Commerce " pour un montant total de $ 1.277.865 dont $1.100.000 financés par le CIR et $177.865 par le gouvernement du Niger ;

2.    Un projet de Catégorie 2 intitulé " Projet pour le Développement de la Filière Cuirs et Peaux au Niger " pour un montant total de $ 2 685 900 dont $ 2 445 100 financés par le CIR et $240 800 par le gouvernement du Niger.

Deux autres projets sont en cours de mise en œuvre notamment :

1.    Le projet de soutien à la durabilité du programme cadre intégré renforcé d’un montant total de $530560 dont $ 300 000 financement du CIR et $ 228 560 la contrepartie de l’Etat du Niger ; et

2.    le Projet d’Appui au Développement de la Filière Sésame au Niger d’un montant total de $1.700.000 dont $1.500.000$ financement du CIR et $200.000 la contrepartie de l’Etat du Niger.

D’autre part, l'objectif principal du CIR est de favoriser la croissance économique, le développement durable et la réduction de la pauvreté au Niger. C'est pourquoi, dans la mise en œuvre de nos activités issues de la nouvelle matrice d’actions de l’EDIC mise à jour, une bonne coopération avec le Haut-Commissariat à l'Initiative 3N sera développée afin de créer des synergies devant faciliter un déroulement cohérent des activités notamment dans le sens d'impulser une dynamique dans la production et conséquemment l'offre de nos produits et services. Il en sera de même avec le Secrétariat Permanent du PDES.

Search